La découverte fortuite de pollution dans les sols a un coût.

 

Avec une pression foncière toujours plus importante, les friches industrielles constituent une réserve foncière importante pour les projets d’aménagement du territoire. Comme le précise le Ministère de la Transition Écologique :

“Une politique de gestion des risques […] engage à définir les modalités de suppression des pollutions au cas par cas, compte tenu des techniques disponibles et de leurs coûts économiques. Le maintien de pollution résiduelle sur un site est lié à sa compatibilité avec l’usage retenu (industriel, résidentiel, …) et, si nécessaire, assorti de conditions de maîtrise de leur impact sanitaire ou environnemental.”

L’étude initiale d’un site a pour objectif de mettre en lumière l’état du milieu et de comparer l’état actuel par rapport aux usages futurs prévus et leurs compatibilité. Malheureusement il est parfois complexe dès l’étude initiale d’évaluer précisément l’ensemble de la pollution d’un site sans passer à côté d’une petite poche de polluant. Et la découverte à posteriori d’une telle pollution peut être dramatique…

Une pollution fortuite est une pollution non identifiée ou non prévue lors de la phase de diagnostic initial (cf. Guide relatif à la découverte fortuite de pollution des sols et des eaux souterraines lors de travaux). Retards, arrêts des machines et du personnel, analyses complémentaires, surcoûts liés à l’envoi d’experts ou à la dépollution, tels sont quelques exemples de conséquence d’une découverte fortuite durant un chantier. Tellux propose une solution qui permet aux acteurs d’optimiser le temps, les ressources et les coûts d’un chantier de réhabilitation d’un site industriel en réduisant notamment le risque de découverte fortuite dès la phase de diagnostic : c’est l’analyse de carottage par l’Hyper Spectral Lab.

L’Hyper Spectral Lab (HSL) est un outil révolutionnaire qui couple de l’imagerie et de l’intelligence artificielle. A partir de carottages sous gaine, l’HSL filme les carottes (comme une caméra). Les données collectées sont ensuite envoyées à l’Intelligence Artificielle Tellux qui sur chaque pixel de l’image fournit une description du type de sol, du type de polluant (Hydrocarbures, Métaux Lourds, Solvants…) et de la concentration.

Une image interprétée en couleur est ensuite produite ce qui permet de visualiser sur toute la longueur du carottage la composition de ce dernier et de mettre en évidence les zones polluées, les zones “saines”, les zones qui nécessitent un prélèvement d’échantillon pour analyse complémentaire certifiée COFRAC… Le tout est réalisé en 24h à compter de la réception des carottages dans notre laboratoire normand. En replaçant les résultats dans un contexte géographique l’HSL fournit  une cartographie détaillée et en 3D de l’état de la pollution d’un site. Les principaux risques de découverte fortuite sont également réduits grâce à une meilleure connaissance du sous-sol. Dès le diagnostic initial il est possible de limiter au maximum les mauvaises surprises. En réduisant les risques de découverte fortuite, c’est toutes les externalités citées précédemment qui sont également supprimées. Gain de temps et d’argent notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *