Le rôle central des analyses de sols pour la dépollution des friches industrielles

Illustration : Jean-Paul Van der Elst.

Les activités industrielles rejettent de façon chronique ou accidentelle dans l’environnement un certain nombre de substances potentiellement dangereuses (appelées contaminants ou polluants). Ces dernières peuvent ainsi se disperser dans l’air ou s’accumuler dans le sol et ainsi causer de sérieux dommages sur l’environnement (la faune, la flore) mais également sur la santé des individus. C’est pour cette raison que la réglementation française (cf. l’article 173 de la loi ALUR) oblige notamment à évaluer, quantifier et contrôler les sources de pollution afin de mieux maîtriser la dépollution d’un site au passé industriel. 

Aujourd’hui pour reconvertir une ancienne friche industrielle et modifier l’usage (par exemple créer un immeuble d’habitations), il faut au préalable élaborer une méthodologie précise de gestion de la pollution. Cette étape est souvent réalisée par un bureau d’études spécialisé et les analyses d’échantillons de sols sont faites par un laboratoire externe. 

Cette méthodologie de gestion des sites pollués requiert notamment de réaliser des prélèvements de terres et analyses qui peuvent être longues et coûteuses. 

Les principales étapes de la reconversion d’une friche industrielle polluée

  1. L’administration publique (ville, métropole, communauté de communes) souhaite reconvertir une ancienne friche industrielle. Pour ce faire, elle doit informer la population de l’état de pollution de la friche concernée en fonction des activités industrielles antérieures.
  2. Les constructeurs intéressés par ce projet de reconversion doivent établir un plan de traitement et de gestion de la pollution en fonction de l’usage futur du site. L’objectif du plan de gestion est de neutraliser tous les polluants néfastes pour l’environnement et la santé. Ils ont ainsi recours à des bureaux d’études spécialisés qui sont en charge de leur fournir une étude détaillée du site (histoire passée, caractérisation, quantification et localisation de la pollution, méthode de traitement envisagée…). 
  3. Le maire où se situe la friche se charge de vérifier avec le concours de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) que le plan a été correctement réalisé compte tenu des exigences sanitaires requises pour le futur usage.  
  4. Une fois ce plan validée, les travaux de dépollution démarrent. 
  5. A la fin de la phase de dépollution, des contrôles peuvent être réalisés afin de requalifier la friche comme étant aménageable par le propriétaire / promoteur / aménageur. 

Tellux : partenaire privilégié dans l’analyse des sols pollués

Entreprise rouennaise, Tellux a pour objectif principal de fournir des solutions pour la caractérisation, la quantification et la localisation des polluants présents dans le sol. Contribuer au développement, à l’adaptation et à la réhabilitation des sites au passé industriel, tel est l’engagement de Tellux.

Des avantages inédits à votre portée grâce à l’Hyper Spectral Lab

La précision : en utilisant la technologie par l’imagerie hyperspectrale et les algorithmes d’Intelligence Artificielle, Tellux analyse intégralement chaque mètre linéaire des carottages de sol fournis, ce qui représente un taux d’efficacité dans la détection des composants polluants de 90%. 

Le temps : grâce à la précision et à l’utilisation de sa technologie, Tellux peut diviser le délai d’analyse par 3 par rapport à une analyse traditionnelle en laboratoire classique. 

Sécurisation financière : en disposant d’une image claire et d’une analyse complète de l’ensemble des polluants présents dans le carottage de sol, les enjeux financiers de la dépollution sont sécurisés.

 

Exemple d'application

Sur le graphique ci-contre, trois carottages ont été analysés par l’Hyper Spectral Lab. 

La première image est une image brute (c’est-à-dire l’image telle qu’elle est filmée par le scanner, sans traitement). 

La seconde est une image colorisée (traitements par Intelligence Artificielle) en fonction du niveau de concentration en Hydrocarbures Totaux (HCT). 

Enfin, une courbe de concentration est ajoutée afin d’interpréter aisément et rapidement la répartition et la quantité de polluants présents dans chaque carottage. Un fichier de type Excel avec les concentrations par pixel est également fourni. 

Seuls les échantillons les plus représentatifs sont envoyés à votre laboratoire certifié COFRAC (courbe de calibration en bas à droite). 

 

Ils nous soutiennent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *